Opus Coeur

Israël Horovitz

Dans la ville portuaire de Gloucester, Massachussetts, Jacob Brackish, professeur de musicologie à la retraite, est contraint d’engager Kathleen Hogan comme employée de maison. La rencontre de ces deux solitudes va provoquer un affrontement drôle et acerbe qui fera tomber les masques et mettra chacun face à sa vérité.

Une pièce riche en émotions qui montre que les plus beaux accomplissements arrivent parfois lorsqu’on a perdu tout espoir et délivre avec force et humour un grand message d’humanité.

Spectacle tout public. Durée : 1h25

L’équipe artistique

Cliquez sur les noms pour lire leur présentation
Caroline DARNAY - Comédienne et metteur en scène
S’est tournée vers le théâtre après des débuts dans la danse et la comédie musicale. Formée chez Jean-Laurent Cochet, elle a joué G.B. Shaw, Molière, notamment aux côtés de René Camoin, Shakespeare, Marivaux, Dumas fils, Ionesco, Zola dans une adaptation de Florence Camoin et dans Basile, une pièce dont elle est l’auteur, ainsi que plusieurs rôles à la télévision et au cinéma avec Mario Monicelli, Olivier Assayas et Lars Blumers. Elle a collaboré à la mise en scène de plusieurs opéras bouffes d’Offenbach La Princesse de Trébizonde, La Périchole et Le Pont des Soupirs. Elle a mis en scène La Répétition d’Anouilh, L’Heureux Stratagème de Marivaux, Le Demi- Monde de Dumas fils, La Paix du Ménage de Maupassant, L’Invitation à la Valse de Dumas et Suivez le Guide ! une création de Calliopé Comédie.
 
Jean-Claude BOUILLON - Comédien
La carrière théâtrale de Jean-Claude Bouillon débute au TNP avec Chant Public Devant Deux Chaises Electriques d’Armand Gatti. Il est dirigé, entre autres, par Antoine Bourseiller, dans Arrabal, A Memphis Il y a Un Homme d’Une Force Prodigieuse, La Baye et Silence, l’Arbre Remue Encore qu’il joue au festival d’Avignon, par Jean-Paul Tribout dans La Double Inconstance, Les Mufles, Le Galant Escroc, Zoo, par Christophe Lidon dans La Mouette, La Trilogie de la Villégiature , L’Antichambre et L’Intrus, ainsi que par Josiane Balasko dans Un Grand Cri d’Amour. Au cinéma, il tourne, notamment, avec Jean-Luc Godard dans Made In USA, Philippe Labro dans Tout Peut Arriver, Marc Simenon dans Le Champignon et Signé Furax, Roger Vadim dans Hellé, Gilles Béhat dans Haro, André Cayatte dans La Raison d’Etat, Philip Kaufman dans L’Insoutenable Légèreté de l’Etre, Josiane Balasko dans Arlette et Un Grand Cri d’Amour. On a pu le voir dans de nombreux rôles à la télévision, dont César Borgia dans Les Borgia, Christophe dans Les Roses de Dublin et, bien sûr, le commissaire Valentin dans Les Brigades du Tigre.
 
Nathalie NEWMAN - Comédienne

Elle fait ses débuts sur les planches dans Feu la Mère de Madame de Feydeau, puis joue dans George Dandin de Molière, La Nuit des Rois de Shakespeare, L’Ecole des Veuves de Cocteau et retrouve Molière avec Amphitryon. Elle poursuit sa formation théâtrale chez Jean-

Laurent Cochet. Elle joue ensuite dans La Paix du Ménage de Guy de Maupassant, à Paris et en région parisienne puis au Festival d’Avignon et en tournée en province jusqu’en 2012. Vient ensuite L’Invitation à la Valse d’Alexandre Dumas où elle tient le double rôle de Mademoiselle Mars et de Madame d’Ivry, qui suit le même heureux chemin que le spectacle précédent.

En 2013 et 2014, elle joue dans Suivez le Guide !, une création de la compagnie Calliopé Comédie. Puis elle joue dans Opus Coeur d’Israël Horovitz, au côté de Jean- Claude Bouillon, lors du Festival d’Avignon ainsi qu’en tournée. Elle participe également au film My Old Lady d’Israël Horovitz.

En 2015, elle interprète de nouveau le rôle de Kathleen dans Opus Cœur au côté de Marcel Maréchal pour la reprise parisienne au Théâtre du Petit Hébertot et au festival off d’Avignon.

En 2016, elle travaille sur de nouveaux projets, le spectacle On a vécu tout ça ! et un “seule en scène” pour le Musée Alexandre Dumas. Par ailleurs, elle donne des cours de théâtre à différents publics et encadre des compagnies amateur.

 
Alain LAWRENCE - Comédien

Elève de Fernand Ledoux au conservatoire, Alain Lawrence a fait ses débits dans Macbeth mis en scène par Claude Chabrol.

Comédien, metteur en scène, pédagogue, Alain Lawrence a, durant toute sa carrière, mélangé les genres avec succès. Comme comédien, il a interprété près de 200 rôles dans un répertoire varié qui contenait aussi bien Racine, Molière, Musset, Shakespeare, que Bernanos, Jean-Paul Sartre, René Char, Albert Camus, Pirandello… Il a interprété les principaux rôles du répertoire classique (Rodrigue, Don Juan, Ruy Blas, Perdican, Hippolyte, Lorenzaccio, Roméo…) dans des mises en scène de Robert Manuel, Jacques Ardouin, Jean Davy, Jean Le Poulain, Fernand Ledoux, Antoine Bourseiller, Marcelle Tassencourt, René Camoin, Pierre Franck, Jorge Lavelli, sans dédaigner les auteurs de boulevard : Roussin, Robert Thomas, Louis Verneuil, Barillet et Grédy…

 
Marcel MARÉCHAL - Comédien

LYON (1958-1975)
1958 - Fondation de la Compagnie des Comédiens du Cothurne.
1960 - La troupe s’installe rue des Marronniers. Elle passera huit ans dans le petit théâtre où avait débuté Roger Planchon. Elle y créera notamment Badadesques et Capitaine Bada de Jean Vauthier, Cripure de Louis Guilloux et Le Cavalier seul de Jacques Audiberti.
1968 - Ouverture du Théâtre du Huitième avec la création de La Poupée de Jacques Audiberti.
L’année suivante, Marcel Maréchal joue Sganarelle dans le Dom Juan de Molière mis en scène par Patrice
Chéreau, puis il monte Le Sang de Jean Vauthier.

FESTIVAL D’AVIGNON (1973-1974)
Dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes, en 1973 avec Le Cavalier seul d’Audiberti et en 1974, avec Holderlin de Peter Weiss, La Poupée de Jacques Audiberti et Fracasse.

COMÉDIE FRANÇAISE (1975)
En 1975, Marcel Maréchal met en scène La Célestine avec Denise Gence dans le rôle-titre.

MARSEILLE (1975-1994)
En 1975, Marcel Maréchal et sa compagnie quittent Lyon pour Marseille. Ils s’installent auThéâtre du Gymnase en attendant que s’ouvre, en 1981, sur le Vieux-Port, dans l’ancienne Criée aux poissons, le nouveau grand théâtre dont ils ont rêvé. La compagnie porte désormais le nom de son créateur et acquiert le statut de Théâtre National de Région. À Marseille, il y aura Molière, Brecht (La Vie de Galilée), Beaumarchais, Tchekhov, ainsi que les grandes fresques populaires comme Les Trois mousquetaires, Fracasse ou le Graal-Théâtre. Mais il y aura surtout, et en nombre, ces auteurs d’aujourd’hui que Marcel Maréchal s’attache à faire connaître : Valère Novarina, Jean Genet, (Les Paravents) David Mamet, Sam Shepard, Nella Bielsky, John Berger, Jean-François Josselin, Marcel Jouhandeau, Pierre Laville et bien sûr Jean Vauthier. Avec Pierre Arditi, Don Juan de Molière et Puntila et son valet Matti de Brecht.

PARIS (1995-2000)
En janvier 1995, Marcel Maréchal prend la direction du Théâtre du Rond-Point. Il transforme totalement la grande salle, multiplie les activités et présente en cinq saisons plus de 50 spectacles, pour la plupart des créations contemporaines. Il met lui-même en scène Paul Claudel, Jacques Prévert, David Mamet, François Billetdoux, Jean Vauthier, Jacques Audiberti et joue En attendant Godot de Samuel Beckett, Rêver peut-être de Jean-Claude Grumberg avec Pierre Arditi. Il offre une saison entière à Harold Pinter et fait rencontrer au public, avec France Culture, une trentaine de poètes d’aujourd’hui.

LES TRÉTEAUX DE FRANCE (2001- 2010)
En janvier 2001, Marcel Maréchal succède à Jean Danet à la direction des Tréteaux de France, Centre Dramatique National. Il fonde une nouvelle troupe, monte et interprète successivement L’école des femmes de Molière, Ruy Blas de Victor Hugo, La Puce à l’oreille de Georges Feydeau, George Dandin de Molière, Les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset, Oncle Vania d’Anton Tchekhov, Lettres d’une mère à son fils de Marcel Jouhandeau, La Maison du peuple de Louis Guilloux, Audiberti & fils, Le Bourgeois gentilhomme de Molière repris au Théâtre 14 à Paris en janvier 2012.

Dans le cadre des Tréteaux de France, il a créé et dirigé le Festival Théâtral de Figeac de 2001 à 2010.

DEPUIS 2011
En 2012, au Théâtre La Bruyère, il interprète, avec Francine Bergé, Cher Menteur d’après la correspondance de Béatrice Stella Campbell et Bernard Shaw (mise en scène Régis Santon). Puis en 2013, il est le Roi dans Le Mal court, de Jacques Audiberti, mis en scène par Stéphanie Tesson pour la réouverture du Théâtre de Poche.

Il a mis en scène et interprété la saison dernière au Théâtre 14 Cavalier seul de Jacques Audiberti, avec, entre autres, Marina Vlady, Emmanuel Dechartre, Mathias Maréchal…

AUTEUR
La Mise en théâtre (1974), Une anémone pour Guignol (1975), L’Arbre de mai (1984), Fracasse, Un colossal enfant, Rhum-Limonade, Cripure, d’après Louis Guilloux, opéra, musique de François Fayt (création prochaine).

DISTINCTIONS
Prix de la Critique dramatique 1969 et 1983 ; par trois fois, Molière de la Décentralisation  ; nomination au Molière du meilleur acteur pour le rôle de Puntila…

TOURNÉES À L’ÉTRANGER
Russie (Moscou, Saint-Petersbourg), Ukraine, Pologne, Bulgarie, Roumanie, Allemagne de l’Ouest, Allemagne de l’Est, Amérique du sud (Brésil, Argentine, Urugay, Chili), USA, Algérie, Tunisie, Mauritanie, Togo, Niger, Nigeria, Japon,Chine…

 
Alexis MONCORGE - Comédien
Il commence sa formation de comédien au cours Jean-Laurent Cochet puis il rejoint pendant deux ans Le Laboratoire de l’acteur d’Hélène Zidi. Son premier projet professionnel est une pièce de Guy de Maupassant La Paix du Ménage, mise en scène par Caroline Darnay, qui le mènera trois ans durant des salles de Paris et la Région Parisienne aux nombreuses salles de province, en passant par le mémorable Festival d’Avignon 2010. Puis il joue Konstantin Treplev dans La Mouette de Tchekhov, spectacle mis en scène par Hélène Zidi et interprète à partir de janvier 2013 le rôle d’Octave Mouret dans l’adaptation de Au Bonheur des Dames de Zola pour le Théâtre de Saint-Maur-des-Fossés - mise en scène de Florence Camoin. Il est actuellement en tournée avec les deux spectacles.
 
Caroline MEXME - Scénographe

Caroline Mexme a entamé sa formation de scénographe à L’ENSATT (rue blanche) de 1989 à1990. Elle a intégré par la suite la section scénographie de l’école Supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Strasbourg dont elle est sortie diplômée en 1992.

Elle a mené depuis lors une carrière de décoratrice et de créatrice costumes. Elle a travaillé avec de nombreux metteurs en scène parmi lesquels :

Xavier Lemaire sur L’imposture Comique de P. Bancou- Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux - L’alpenage de Knobst de Jean Loup Horwitz , L’échange de P. Claudel. L’Amour Impérial de Pascal Bancou.

Cécile Garcia Fogel sur Le Marchant de Venise de Shakespeare - Le roi errant adaptation du roi Lear de Jöel Jouanneau - Trézène Mélodie , fragments chantés de Phèdre de Racine, Fous dans la forêt, mes. Cécile Garcia Fogel .

Hervé Petit sur Le chien du Jardinier de Lope de Vega - Fugace de J.M. Beneti Jornet - Le médecin de son honneur de Calderon - Le Terrier de Kafka-La Lutine de Calderon - La maison de Bernarda Alba de F.G.Lorca

Jean Luc Moreau sur Plein la vue de Jeab Franco et Guillaume Melanie et 3 lits pour 8 de Alan Ayckbourn

Christian Rist sur la Création d’un théâtre mobile le VOIR DIT - Les Illuminations de Rimbaud - Le Mort de Georges Bataille.

Rachel Salik sur Treizes mains deCarol Shields - Puck en Roumanie de A.Visdeï

Jacques Legré sur Tante Olga de Michel Heim

Pierre Santini sur Ces dames de bonne compagnie de Benjamin Auray

Jean-Marie Villegier sur Cosroes de Jean Rotrou et Bradamante de Garnier

Yann Bonny sur Le Père de A Strindberg

Philippe Macaigne sur La vie Quotidienne de R.M.Rilke

Olivier Werner sur Pelléas et Mélisande de Maeterlinck

Genevieve Rosset sur Le Menteur de Corneille

Gloria Paris et Isabelle Moreau sur Les femmes savantes de Molière

Sotigui Kouyaté sur Lecture d’une femme de Salah Stétié

Brigitte Foray sur Combat de nègres et de chiens de B-M Koltès

Daniel Girard sur Baal de Brecht mes. Daniel Girard

Pierre Diependal sur Balzac café mes. Pierre Diependal

Elle mène également des actions de formation et d’initiation à la scénographie théâtrale en direction du jeune public.

 
Michel WINOGRADOFF - Ingénieur du son
Michel Winogradoff crée des bandes-son pour le théâtre. Il a travaillé entre autres, par ordre alphabétique, avec les metteurs en scène : Béatrice Agenin, Niels Arestrup, Richard Berry, Annick Blancheteau, Marcel Bluwal, Stéphane Cottin, Jean-Claude Drouot, André Dussollier, Jacques Echantillon, Michel Fagadau, Marc Fayet, Stéphane Hillel, Patrice Kerbrat, Thomas Langmann, Christophe Lidon, Didier Long, Delphine de Malherbe, Stéphane Meldegg, Jean-Luc Moreau, José Paul, Roman Polanski, Daniel Prévost, Anouche Setbon, Jean-Laurent Silvi, Jean-Luc Tardieu, Tilly, Panchika Velez, Stéphane Wojtowicz…
 
Monika MUCHA - Costumière
Diplômée d’études théâtrales, Monika Mucha commence sa carrière en écrivant pour la Radio Bayerischer Rundfunk et en traduisant, entre autre, des pièces de E.Vacca et de K. Valentin. Ensuite, elle crée l’Atelier Laque et Arts Graphiques Yor à Paris avec lequel elle expose au Grand Palais en 1988. Depuis, elle a créé son propre atelier de costumes et de décors et travaille pour le théâtre (Théâtre de la Porte Saint-Martin, Théâtre Nanterre Amandiers, Théâtre des Variétés, Comédie de Paris, Théâtre La Bruyère avec Les 39 marches), la télévision, le cinéma, la publicité (Sony, Kris, Microsoft, Peugeot, Simone Pérèle). Elle réalise les costumes des spectacles équestres du Musée du Cheval à Chantilly et donne régulièrement des conférences sur l’histoire du costume. Elle a créé récemment les costumes de l’opéra Cosi Fan Tutte, mes de Henri de Vasselot, a réalisé récemment l’exposition sur l’histoire des costumes du Moyen Age au temps futur au Château de Fitou et prépare son Musée de l’Histoire du Costume au Cluzet dans le Gers. Elle a créé les costumes du Demi-Monde, de Basile, de La Paix du Ménage, de L’Invitation à la Valse et d’Opus Cœur.
 
Michel CABRERA - Créateur Lumières - Régisseur
Il découvre la création lumière à l’âge de 30 ans, à l’occasion de tournées, puis au Théâtre du Tambour Royal à Paris. Autodidacte, il se perfectionne dans la conception et la création des éclairages scéniques. Il met en lumière des opéras (Cosi fan Tutte, Péléas et Mélisande, Carmen, Les Noces de Figaro…), pièces de théâtre (Cyrano de Bergerac, Le Fil à la Patte, La Paix du Ménage, Le Tartuffe, Britannicus…), spectacles musicaux (musique Klezmer avec Yom et Denis Curiot, Talila et le Yiddish Blues, Jacques Brel ou l’Impossible Rêve, Barbara, d’une Rive à l’Autre, Barbara, une Passion…), des opérettes (La Belle Hélène, La Vie Parisienne, La Périchole…) et des spectacles pour enfants, tant en France qu’à l’étranger (Liban, Maroc, Djibouti, Syrie). Passionné par la photographie, il fait des clichés de spectacles, portraits, natures mortes, sous couvert de l’association Projet Projo Photo. Michel Cabrera travaille avec Calliopé Comédie depuis sa création.
 
Maryline CABRERA - Régisseur
Bercée dans le spectacle vivant dès son plus jeune âge, Maryline Cabrera débute sur les planches, à l’âge de huit ans grâce à sa tante, la comédienne Marthe Michel. Après ses études en vente, elle revient au théâtre toujours par l’intermédiaire de sa tante qui a fait l’acquisition du Théâtre du Tambour Royal à Paris. Dans un premier temps, elle occupe le poste d’ouvreuse puis accède à la régie. Sa curiosité l’amène naturellement à la création des lumières sur les spectacles (Toi et Moi de Paul Géraldy, m.e.s. Xavier Fahy, La Fourchette de Pétula avec Cécile Jacquillat, Michel Frantz, Pouchkine, m.e.s. Ewan Lowbe…. Elle quitte le Théâtre du Tambour Royal lors du changement de propriétaire et depuis se consacre à la création lumière et aux régies des spectacles vivants tant en tournée (Le Chemin des Dames, La Controverse de Valladolid, Barbara une Passion, La Voilà La Voix de Lola, La Paix du Ménage, L’Invitation à la Valse, et actuellement Une Singulière Thérapie (théâtre Portail Sud Chartres), qu’en résidence avec Les Têtes de Chien au Lucernaire à Paris (pour la troisième année). Passionnée par la photographie et la vidéo, elle est membre de l’association Projet Projo Photo et photographie les spectacles vivants, natures mortes, paysages… Elle travaille avec Calliopé Comédie depuis sa création.
 
Damien VIROT - Webmaster
Damien Virot, diplomé en communication commence sa carrière par un an d’événementiel. Ensuite il interviendra comme professeur à l’ISCPA pendant cinq ans. En parallèle, il intègre une agence de communication éditoriale et print pendant un peu plus de cinq ans. Ses connaissances en Web lui permettront de prendre charge des projets internet, à l’époque traités en externe, et de développer cette activité. L’agence, lui laisse la latitude de se mettre à son compte pour certains clients qu’il avait avant d’intégrer l’agence. Après la fermeture de cette dernière, il poursuit l’aventure en freelance : profession qu’il exerce toujours aujourd’hui sur des projets web, print et multimédia de différentes envergures et en tant que formateur dans différentes écoles. Il accompagne ses clients dans la création de leur univers graphique sur papier et sur le Web. Damien travaille pour Calliopé Comédie depuis sa création.
 
Affiche Opus Coeur de Israël HorovitzZoomer

 

Israël Horovitz

Israël Horovitz

Né en 1939 dans le Massachusetts, Israël Horovitz a dix-sept ans lorsque sa première pièce est jouée à Boston. Son oeuvre est arrivée en France dans les années 1960. Dramaturge, mais aussi scénariste, comédien, metteur en scène et réalisateur, il est aujourd’hui l’auteur de plus de soixante dix pièces, traduites et représentées en une trentaine de langues. C’est le dramaturge américain vivant le plus joué en France. Créées entre autres à New York, par Al Pacino L’Indien cherche le Bronx, Jill Clayburgh Sucre d’orge, Richard Dreyfuss Les Rats, Le Premier et Diane Keaton Les Sept Familles, ses pièces ont été jouées en France par Laurent Terzieff L’Indien cherche le Bronx, Gérard Depardieu Clair-obscur, Daniel Gélin Dr. Hero, Pierre Dux, Jane Birkin Quelque part dans cette vie, Daniel Auteuil et Loleh Bellon, Le Premier… La pièce Le Baiser de la Veuve y est également fréquemment jouée.

Il est notamment l’auteur du scénario de Des fraises et du sang, prix du jury au Festival de Cannes en 1970, de Sunshine, prix du meilleur scénario de l’Académie Européenne du Cinéma en 2000.

En 2013, il a réalisé le film My Old Lady, adpaté de sa pièce, avec Kevin Klein, Maggie Smith et Kristin Scott Thomas, qui sortira prochainement en France.

Comme acteur, il a joué au cinéma, à la télévision et au théâtre et a remporté de nombreux prix. Horovitz a fondé son théâtre, le Gloucester Stage Company, à Gloucester, Massachusetts et a créé le New York Playwrights Lab, laboratoire où des écrivains se rencontrent régulièrement pour lire leurs écrits en cours et en discuter.

Il entretient des rapports privilégiés avec la France, où il vient souvent pour écrire et mettre en scène ses textes. A l’occasion de son 70e anniversaire, il a été fait Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres par la France. Ses mémoires Un New-Yorkais à Paris ont été récemment publiés chez Grasset.

Plus d’informations sur www.israelhorovitz.com.

Note d'intention

Note d'intention

Entrer dans l’univers d’Israël Horovitz, c’est un rêve qui se réalise. D’abord, disons-le, cet homme est une légende : l’auteur dramatique (ou écrivain de théâtre, selon son expression) américain contemporain le plus joué en France, l’ami personnel d’Anouilh, de Beckett et de Vaclav Havel, l’homme qui a fait gagner son premier prix d’interprétation à Al Pacino, celui, enfin, à propos duquel Eugène Ionesco a eu cette phrase savoureuse : « Horovitz est à la fois réaliste et sentimental. Je vous laisse donc imaginer à quel point il peut être féroce. »

Il y a ces trois qualités dans Opus Coeur  : un réalisme poétique, une sentimentalité bourrue et une férocité viscérale. Dans l’une de ses pièces les plus optimistes, Horovitz envoie un bien revigorant message d’espoir : rien n’est jamais fini.

Et pourtant, le point de départ de la pièce n’incite pas à la gaité : Jacob Brackish, qui se sait condamné, est contraint d’engager Kathleen Hogan pour prendre soin de lui pendant ses derniers mois. Ils sont tous les deux passés à côté de leur vie et n’espèrent plus rien. Mais Brackish est encore bien vivant, mais Kathleen a ses raisons pour s’installer chez lui, mais ces deux personnages que tout sépare vont se livrer à un face à face à la fois drôle et poignant qui apportera la preuve que les plus grands accomplissements arrivent parfois quand on a perdu tout espoir.

Brackish était professeur, Kathleen a raté ses études ; Brackish est célibataire, Kathleen est veuve ; la vie de Brackish touche à sa fin, celle de Kathleen ne fait peut-être que commencer ; entre eux, il est question d’éducation, de musique, de travail, d’amours malheureux et de relations humaines compliquées, de transmission et de changements de vie. C’est peu de dire que nous vivons actuellement des temps où l’éducation est mise à mal et où la solitude ne cesse de gagner du terrain. Alors, laissez ces deux personnages délivrer l’indispensable message d’espoir universel qu’au plus profond de la crise, le salut se trouvera encore et toujours dans l’humanité et dans la connaissance.

À la différence des précédents spectacles de la compagnie Calliopé Comédie qui se situaient en France au XIXème siècle, celui-ci vous entraîne aux Etats-Unis, dans la ville portuaire de Gloucester, Massachusetts, dans les années 1990. J’ai hâte de vous faire rencontrer Jacob Brackish et Kathleen Hogan, ils ont un bel Opus à vous jouer.

Caroline Darnay

Photos                                     Calendrier

Calendrier

Opus Coeur a été créé à La Fabrik’Théâtre au Festival Off d’Avignon 2013, joué en tournée de 2013 à 2015, repris au Théâtre du Petit Hébertot du 4 février au 30 avril 2015 et joué au Théâtre Pandora au Festival Off d’Avignon 2015.